Journal – Décembre 2019

 

Vendredi 6 Décembre 2019 à 15:00

 

Chansons : « Aqualung » et « Bungle in the jungle » par JETHRO TULL

https://www.youtube.com/watch?v=B0jMPI_pUec

 

https://www.youtube.com/watch?v=tGltpPVLoL4

 

« Rêvez comme si vous alliez vivre éternellement, et vivez comme si vous alliez mourir aujourd’hui » Anonyme.

 

Pour survivre à l’absurde de la vie dans le couloir de la mort au Texas, on doit absolument apprendre à porter une armure mentale. Plus on est enfermé longtemps, et plus ces protections deviennent épaisses et lourdes. Maintenant, porter cette armure et rester totalement humain, ressentir la joie, la douleur et y prêter attention, c’est comme l’eau et l’huile. Ça ne se mélange pas. Cette armure exige un engourdissement volontaire, qu’on se fige et qu’on fasse barrage aux sentiments. C’est comme ça qu’on résiste au meurtre systématique de ceux qui nous entourent. Avec le temps, on apprend que la vie est un voyage et, avec un peu de chance, on découvre le pourquoi de ce qu’on vit en ce moment, et si le sort vous est favorable, votre chemin vous mènera vers la sagesse et l’éveil spirituel.

Seulement, la réalité du couloir de la mort trouve le moyen de vous atteindre, de planter ses griffes dans votre chair et de vous faire retomber dans la boue. Donc, on apprend à baisser la garde, mais l’absurdité vous retombe dessus, alors, par nécessité, on réenfile cette armure. Ce mardi, le feu a été rallumé sous la cocotte minute par ces monstres qui ont rétabli le confinement total (lockdown) seulement deux mois après le dernier. De ce fait, mes compagnons et moi sommes obligés de passer d’un état d’esprit festif, à l’approche de Noël, à un mode « Lockdown », et le négatif reprend le dessus. Ce basculement mental n’est ni drôle ni agréable, mais nous n’avons pas le choix. Ces monstres vont venir tout retourner dans ma cellule et je n’aime pas ça du tout. Voilà, telle est la vie dans le couloir de la mort au Texas, durant les fêtes de fin d’année. J’ai fini d’écrire mes vœux pour Noël et je suis donc libre de lire des livres et d’écouter la radio, et je vais me concentrer là-dessus. Je m’estime heureux, même aujourd’hui !

 

Samedi 7 décembre 2019 à 20:00 h

 

Chanson : « Strawberry letter 23 » par Brothers Johnson

https://www.youtube.com/watch?v=f0bdLdTJdKI

 

« C’est la motivation qui vous met en marche, c’est l’inspiration qui vous fait poursuivre » Todd Stocker

 

C’est reparti, et j’ai passé la journée à lire, à faire de l’exercice, à m’atteler à ma pratique spirituelle et j’ai écouté des matchs de football américain disputés par des équipes universitaires. J’ai suivi quelques bons matchs, et au moment où j’écris, j’écoute un match extraordinaire. Le bâtiment qui abrite le couloir de la mort est comme une ville fantôme lorsque nous sommes en confinement. D’une certaine façon, j’apprécie le peu de mouvement, pour le silence et la paix qui sont pour moi une bénédiction, mais d’un autre côté je suis ennuyé parce que ces monstres ont saboté ce temps de Noël. Pas de cantinage, pas de repas de Noël ni de petits plaisirs, et ce n’est pas facile de ne pas y penser. Chaque jour, je sors du lit avec cette volonté : accepter la situation, ne pas y opposer de résistance. Jusqu’ici, ça marche… Je crois. Hier soir, au cours de l’émission « Prison Show », j’ai entendu parler de la manifestation culturelle,  le « Remedy Art Show »* qui aura lieu au printemps prochain. Tous les profits générés par la vente d’œuvres d’art aideront à financer un atelier d’art d’une durée de 7 semaines destinés à des jeunes en liberté surveillée. Je réfléchis à ce que je vais faire et donner, et je tiens une bonne idée. Je le sens bien, et je vais faire une pièce unique qui exprimera ce qui m’inspire et me motive. Parce que sans ça, nous ne sommes rien. Donc, on peut trouver le positif, il faut juste le chercher, et le garder quand on l’a trouvé, ne pas le laisser filer. En tirer parti, et continuer d’aller de l’avant. C’est pour moi le minimum vital. Aujourd’hui et demain. Et pour le moment, c’est ce qui mobilise toute mon attention et qui me permettra de tenir.

 

Dimanche 8 décembre 2019 à 09:00

 

Chanson : « Lover » par Taylor Swift

 

« Si la chance ne frappe pas, fabrique une porte. » Milton Berle

 

Je me suis réveillé ce matin avec Acoustic Sunrise (station de radio) et une tasse de café bien chaud.  Merci mon Dieu, il fait un peu plus frais ici, et on n’a pas la sensation d’être en été en plein décembre. De la bonne musique, du café chaud, et des températures fraîches, voilà une façon bien agréable de commencer la journée. J’ai mentalement planifié ma journée : je vais écrire un peu, écouter les matchs de la National Football League qui commencent vers midi. Hier j’ai vu comment se passe la fouille : lentement. Aucun des employés qui travaillent ici n’a envie d’entrer et de faire son boulot. C’est marrant…. Enfin, ça le serait, si ça ne signifiait pas que je vais être cloitré dans cette cage pendant deux ou trois semaines. Je pense que j’aurai de la chance s’ils arrivent dans mon secteur la semaine prochaine. Bref, le choc de la mise en confinement est passé, j’y ai adapté mon état d’esprit et je suis bien décidé à ne pas me laisser abattre. J’ai vu PG (Travis Runnels) mercredi dernier, il allait au parloir et j’ai eu l’occasion de lui demander s’il avait de bonnes nouvelles. Il m’a répondu par la négative. La Cour d’Appel  du Texas a refusé de lui octroyer un sursis mardi dernier. Je me rappelle l’expression sur son visage quand il m’a dit ça. J’ai connu ça quand j’étais dans le « death watch » (l’antichambre de la mort) en 2016. Ça n’est pas bon. Sa date d’exécution a été fixée au 11 décembre 2019. Peu importe à quel point on est motivé, inspiré, peu importe qu’on fonctionne à 100 %, quand on est dans le couloir de la mort, on ne peut pas oublier le fait que même deux semaines avant Noël, ces monstres préméditent notre assassinat. Et ensuite ils iront fêter la naissance de l’enfant Jésus. Où est le problème ? C’est en cela que je dis que cet environnement est totalement cinglé. C’est pourquoi je cherche à fabriquer cette porte à traverser quand la chance se présentera de percer enfin vers la liberté !

 

* Remedy est une exposition d’œuvres d’art de toute sorte réalisées par des prisonniers du Couloir de la mort au Texas.

 

 

http://austin.culturemap.com/eventdetail/dorf-presents-remedy-art-show-and-fundraiser-texas/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *