Mardi 25 juillet 2017

Ce fut une longue journée et j’ai fait beaucoup de choses. J’ai écrit l’article que Sergine m’a demandé pour la lettre d’information de l’ACAT (newsletter). J’ai attendu pour le faire, parce qu’il me fallait connaître la nouvelle date d’audience en examen de preuves. Maintenant que c’est fait, je me sens mieux. Je songe aux mois d’août et de septembre et à la manière dont je peux tirer le meilleur parti du temps qui reste jusqu’à cette audience. Poursuivre l’effort, avancer autant qu’on peut. Je ne peux pas m’arrêter, je ne vais pas m’arrêter maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *