Journal de bord du 31 mars au 5 avril 2020

Journal de bord du 31 mars au 5 avril 2020

Mardi 31-03-2020

Chanson : « Underdog » par Alicia Keys

https://www.youtube.com/watch?v=izyZLKIWGiA

« Garde ton visage tourné vers le soleil, et ainsi tu ne verras pas les ombres » Helen Keller

Nous sommes mardi matin et nous nous sommes réveillés un jour sans promenade. Seules les douches seront proposées. Les gardiens disent qu’ils travaillent sur les caméras dans le couloir de la mort. Pour moi, c’est louche…. Enfin, on verra bien. J’ai entendu aux informations qu’on demandait aux  ressortissants de Louisiane ou de New York de s’isoler durant quatorze jours lorsqu’ils entrent au Texas. Les agents de police Texans arrêtent les véhicules qui viennent de Louisiane et imposent cette quatorzaine. Imaginez ma surprise lorsque j’ai surpris une conversation de gardiens à propos d’un collègue tout juste rentré de Louisiane après une cérémonie funéraire et qui court  le couloir de la mort, comme si ça n’était pas grave. Je crois que ces gens n’écoutent pas les informations… C’est de la folie ! C’est exactement comme ça que le virus va entrer dans cette prison.

Le bâtiment est silencieux, ce que j’apprécie toujours. Ici, on sent que les gens qui vont et viennent, tant les gardiens que les prisonniers ordinaires (hors couloir de la mort), sont mal à l’aise. Il semble que les gens qui dirigent cet établissement ne comprennent pas la situation. Je ne dirai pas que j’ai la solution adéquate.  C’est juste comme ça que je le ressens. La situation évolue constamment, donc je suis certain que demain, ils changeront de comportement.

La nuit dernière, j’ai reçu des e-mails de deux ami(e)s du Royaume-Uni. Le problème, c’est que j’ai appris que la distribution du courrier en Angleterre était suspendue pendant 3 semaines au minimum. Je ne sais pas très bien ce qu’il en est du courrier pour la France…. Je me sens coupé de mes amis et de ceux que j’aime en Europe. Ça n’est pas facile à accepter. C’est pour moi un haut niveau de stress et d’angoisse, mais je m’en accommode en prenant de grandes respirations.

 

Vendredi 3 avril 2020.

Chanson : « Lonely night » par Captain and Tennille

https://www.youtube.com/watch?v=a2pA8XZRb7c

 

« Paix à tous les êtres vivants, ici et ailleurs, connus ou non, réels ou imaginaires »  Prière Bouddhiste.

Une autre semaine s’est écoulée, je suis en sécurité et en bonne santé. Aujourd’hui plus que jamais, c’est une immense bénédiction. Je suis très concentré et motivé, ce qui me fait plaisir et me permet de beaucoup écrire. Pour moi, la vie, c’est écrire et raconter le tumulte de l’existence autour de moi.

Notre routine quotidienne continue dans le couloir de la mort. Nous allons en promenade, à la douche, et nous avons des repas chauds tous les jours. Les promenades du mercredi et du jeudi ont été suspendues. Des équipes d’ouvriers sont venues pour remplacer les caméras de surveillance dans le secteur, et ils disent que ces nouvelles caméras sont équipées de micros. Je crois donc que ces monstres veulent espionner tant les gardiens que les prisonniers ! Je parie que chacune de ces caméra vaut 100 $ ou davantage, et il y a environ 40 caméras par secteur. Dans le bâtiment 12 qui abrite le couloir de la mort, il y a 6 secteurs, ça fait donc environ 25,000 $ pour des caméras, juste pour le bâtiment 12. Qui sait combien il y a de caméras pour toute la prison ? Je songe à ça, et aussi à la quantité d’équipements de protection contre le Covid19 qu’on pourrait acheter, masques et tests ! Et je crains que nous en ayons vraiment besoin dans 3 ou 4 semaines.

Le Covid19 fait rage à New-York, c’est épouvantable d’entendre les statistiques quotidiennes et d’imaginer ces centaines de personnes qui meurent tous les jours. Et ce n’est que le début. 200,000 personnes vont mourir parce que la menace du coronavirus n’a pas été prise au sérieux. Ce sont juste des chiffres, jusqu’à ce que ce soit quelqu’un qu’on connaît, et là, c’est un sérieux coup au cœur. Pensez bien que le Covid19 se moque du statut social. Il tue aussi les riches.

 

Samedi 4 avril 2020

Chanson : « God whispered your name » par Keith Urban

https://www.youtube.com/watch?v=yyn7_u-sha8

« Tu ne peux pas contrôler ta vie entière en un seul jour. Détends-toi, respire, et concentre-toi sur aujourd’hui. »  Auteur inconnu.

Il a fait frais et il a plu toute la journée. C’est une pause bienvenue dans la chaleur et l’humidité qui règnent ici d’ordinaire. Aujourd’hui, un gardien de service m’a demandé si je voulais passer un appel téléphonique.  Un peu mon neveu ! Ce sera pour aujourd’hui. Je ne sais pas quand  ces rustres décideront d’organiser des appels téléphoniques. Les prisonniers ordinaires (hors couloir de la mort) ont droit à deux appels téléphoniques de 15 minutes par semaine, parce que les parloirs ont été suspendus. Leur organisation est telle que les prisonniers peuvent appeler seuls, quand ils le souhaitent. Parce que je suis en cellule individuelle dans le couloir de la mort, et que je dois être enchaîné et escorté jusqu’au téléphone pour appeler, je n’ai que 5 minutes toutes les 3 semaines.

Il me semble qu’ils pourraient organiser des appels de jours comme de nuit durant 5 jours par semaine.  Vous savez, ces gardiens qui nous escortent d’habitude au parloir, ils pourraient nous escorter jusqu’au téléphone tous les jours !

Il est maintenant 21 heures et le gardien qui tourne vient juste de hurler : « vous devez inscrire votre demande d’appel sur un formulaire I-60 ». Je suis certain que ces imbéciles inventent les règles au fur et à mesure. Que vont-ils faire lorsque des gens vont commencer à tomber malades dans cet endroit ? Voilà une idée effrayante. L’une de ces nombreuses idées terrifiantes qui m’ont traversé l’esprit le mois dernier au sujet du coronavirus.

Il y a certaines choses que nous maîtrisons, mais l’essentiel est hors de notre contrôle. Le mieux que chacun d’entre nous puisse faire, c’est prendre de profondes respirations et nous concentrer sur aujourd’hui. Si nous y arrivons, alors ça ira bien. Rester à l’abri, se laver les mains, porter un masque, et ne pas sous-estimer le coronavirus. C’est très grave.

 

Dimanche 5 avril 2020

chanson : « Just like fire » par Pink

https://www.youtube.com/watch?v=5Nrv5teMc9Y

« C’est la grâce qui t’a réveillé ce matin, et la grâce qui t’a mis en chemin et t’a permis de vivre jusqu’à cet instant. » Charles E. Blake (Evêque)

Il est 9 heures et j’écoute l’un de mes programmes radio préférés : « Acoustic sunrise ».  Trois heures de musique, essentiellement acoustique, jouée en direct, reprenant les 40 meilleures ventes. Ça me paraît bien et j’ai bien commencé ma journée. C’est dimanche, ce qui veut dire : pas de promenade pour personne. Cela dit, des promenades « compensatoires » sont proposées aux gars qui n’ont pas pu y aller pendant qu’on installait les caméras de surveillance. Je suis le prochain à aller dans la salle commune. Avec moi, je prends un chiffon et un liquide détergent toutes surfaces ou du liquide vaisselle. J’en achète des flacons de 45 cl à la cantine. Dès qu’ils m’enlèvent des poignets ces satanées menottes, je me dirige vers l’évier et je me lave les mains et les bras. Ensuite, je nettoie l’évier et la table de la salle commune consciencieusement, puis je me lave les mains une seconde fois.

Aujourd’hui, les gardiens portent des masques chirurgicaux, et j’en suis heureux ! Ils seront les porteurs involontaires qui ramèneront le Covid19 à l’intérieur de cette prison, si jamais il entre. Allons, pensons positif, il n’entrera pas !

Les choses évoluent lentement ici, et j’espère que ça suffira pour empêcher le coronavirus d’entrer dans cet établissement. Je crois qu’il est important de garder un état d’esprit positif et ne pas se laisser écraser par l’inconnu. La plupart du temps, c’est plus facile à dire qu’à faire…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *