Journal: 3-4-6 octobre 2017

Mardi 3 octobre 2017 – Je me trouve désormais dans la prison du comté de Dallas depuis hier soir. Après une procédure d’admission qui aura duré 12 heures, j’ai été placé dans une cellule à 1h30. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les dernières 24 heures auront été mouvementées. Le lundi 2 oct. 2017, on m’a annoncé que les agents chargés du transport du comté de Dallas étaient en chemin pour me chercher, selon les termes d’un ordre de comparution. Cela faisait 13 mois que j’attendais ce moment, depuis mon retour à Polunsky en août dernier. Mon périple vers la liberté et la justice avait enfin repris.

Je suis arrivé peu après 14 heures et j’ai appelé Maman pour lui annoncer que j’étais arrivé et que je pouvais enfin lui téléphoner ! J’ai aussi passé un coup de fil à mon amie pour la vie, Abby, pour lui faire savoir que j’étais bien arrivé. Environ 12 heures plus tard, j’étais enfin mené à ma cellule et pouvais m’allonger et me reposer.

Le plus extraordinaire dans ce petit voyage à la prison du comté de Dallas, c’est d’avoir accès au téléphone. Je suis autorisé à demander à mes amis et à mes proches de déposer de l’argent sur un compte prépayé me donnant accès au téléphone et tant que mon compte est crédité, je peux appeler les gens du monde libre ! Pour moi, c’est tout simplement merveilleux. Les appels coûtent 5$ les 20 minutes. C’est incroyable pour moi de passer des coups de fil, même si la facture grimpe vite. J’essaie quand même de joindre autant d’amis que possible, parce que c’est là une occasion unique.

Je pense que je resterai à la prison du comté de Dallas pendant un mois – peut-être plus, selon la façon dont les choses évoluent. Je me sens bien et profite à fond de mon retour à « Big D », c’est-à-dire Dallas, au Texas.

Mercredi 4 oct. 2017 – Aujourd’hui, on m’a dit à l’heure du petit déjeuner, soit à 4h30, que j’allais «au tribunal» ce jour. C’était une sacrée surprise et je ne savais pas vraiment comment les choses allaient se dérouler. Cependant, le « périple » depuis la prison du comté jusqu’au palais de justice, qui passait par trois cellules de détention, puis par des tunnels souterrains, alors que j’étais accompagné de 25 autres gars, s’est déroulé sans encombres. A 8 heures, je me trouvais devant la « 195th judicial district court room ». Vers 10 heures, mon avocate Gretchen Sween était là pour m’informer de la raison de ma présence ici. Elle avait déposé une nouvelle requête et notre juge a donc tenu une audience pour l’examiner. C’était impressionnant de me retrouver dans la salle d’audience, là même où j’avais été condamné à mort 19 ans plus tôt. Mais cette fois-ci, le contexte est tout autre. J’ai à mes côtés une excellente avocate/équipe juridique, qui se bat bec et ongle pour que justice soit rendue et que je retrouve la liberté. Je suis infiniment heureux, ravi et reconnaissant d’avoir des avocates aussi remarquables pour mener la charge.

Cette audience a duré environ une heure et elle s’est globalement bien passée pour nous. Nous avons obtenu gain de cause sur certains points, même si toutes nos demandes n’ont pas été admises. ça s’est bien passé pour moi aussi. J’étais un peu nerveux au début de l’audience mais à peu près 15 minutes plus tard, nous avons eu une petite pause puis sommes retournés en salle d’audience. Mon appréhension était passée et j’ai donné le meilleur de moi-même, j’étais super concentré.

La véritable audience en examen de preuves doit se tenir mardi prochain, soit le 10 oct. 2017, nous sommes prêts ! J’ai trop hâte d’y être !

Vendredi 6 oct. 2017, 23h30 – Le week-end a commencé à la prison du comté de Dallas, ce qui veut dire que c’est la « veillée » et que nous ne sommes pas contraints de retourner dans nos cellules avant 1 heure du matin. Du coup, je suis assis à une table et regarde la télé avec une dizaine d’autres gars, sur les 24 personnes qui vivent dans cette enceinte. Dieu merci, j’ai été placé dans une enceinte où les gars s’entendent à peu près bien. On y compte 10 Hispaniques, 11 Noirs, et un Blanc. L’ambiance est correcte. Ce soir, mes 5 codétenus et moi-même (il y a 4 cellules qui contiennent chacune 6 couchettes) avons fait un petit festin avec des articles achetés via le chariot de la cantine qui passe chaque jour dans note unité, du lundi au vendredi. Nous avons organisé une auberge espagnole. Quand je vois le prix des articles à cantiner, je me dis que c’est du vol, mais pour moi, être ici est une occasion unique et c’est de bon cœur que je me suis laissé plumer en me procurant des articles 2 voire 3 fois plus chers que ceux vendus par le « Texas department of criminal justice ». Et il s’agit pourtant exactement des mêmes produits ! Mais bon, tout va bien !

Hier soir, j’ai regardé le match de football américain professionnel de la NFL (National Football League) et bon sang, c’était fantastique ! Nous avons une télé à écran plat de 127 cm incrustée dans le mur et je suis resté au premier rang pendant 3 heures. Je hurlais de joie et j’applaudissais avec les autres gars alors que l’équipe des Patriots était en train de battre celle des Buccaneers. Maman m’a aussi fait une surprise hier soir ! Je ne l’avais pas vue depuis longtemps et c’était tellement bon de la revoir. La visite n’a duré que 20 minutes, mais j’en ai savouré chaque seconde. Pour moi, me retrouver à Dallas, c’est surréaliste, ce n’est qu’à 15 minutes de là où vit la famille Flores. Je suis si près de chez moi, et j’ai bien l’intention de rentrer dès que possible – et c’est bien pour ça que mon équipe d’avocats et moi-même sommes ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *