Nouvelles du Couloir de la Mort du Texas

12 Juin 2017

Clinton Lee Young, détenu du couloir de la mort au Texas, a reçu une date d’exécution pour le 26 octobre 2017.

Jeudi dernier, le 8 juin, j’étais dans ma cellule et j’écoutais le bulletin d’infos de midi sur la station de radio de l’Etat du Texas, lorsque j’ai appris que Clinton Lee Young avait reçu une date d’exécution pour le 26 octobre 2017.

Aussitôt, je me suis revu le matin où j’ai reçu ce terrible courrier de la part de l’avocat qui me représentait alors, me signifiant que ma date d’exécution avait été fixée. Je sais exactement ce que ça fait. Je sais ce que ça fait d’être amené au bureau du directeur du couloir de la mort du Texas et d’être informé par cette administration que vous vous trouvez sous le coup d’une date d’exécution et que vous serez immédiatement placé en cellule sous surveillance 24 h sur 24. C’est l’une des pires choses que l’on puisse imaginer, parce que tout à coup, votre peine de mort devient “réelle.” Le compte à rebours est lancé et si vous ne parvenez pas à arrêter ce train fou lancé en direction de la chambre d’exécution, dans lequel ces diables vous ont embarqué, alors, ils vous tueront.

Je me rappelle de la première fois où j’ai vu Clinton Lee Young, début 2002. La date précise m’échappe, mais je me souviens bien de lui. C’était un tout jeune homme qui venait d’arriver dans le couloir de la mort du Texas et j’ai fait ce que je devais faire: j’ai partagé avec lui ce que j’avais appris du quotidien du couloir de la mort et nous sommes parvenus à nous entendre relativement bien. Au fil des années, j’ai appris à bien connaître Clinton Lee Young et nous sommes devenus amis. Je pense à lui à présent, ainsi qu’à sa famille, à sa mère et à sa sœur, qui sont restées à ses côtés pendant toutes ces années, et je songe à ce qu’elles ressentent, suite à la terrible annonce de cette date d’exécution. Je connais Clinton, il fera face à cette date d’exécution avec courage et il fera de son mieux en ces circonstances. Je le sais, mais je m’inquiète au sujet de sa famille, parce que lorsqu’un être humain se trouve dans le couloir de la mort, tous ceux qu’il aime s’y trouvent aussi.

J’espère voir Clinton au parloir bientôt, pour lui dire que je pense à lui et lui souhaiter bon courage, et pour lui dire encore ceci : NE LEUR MONTRE JAMAIS QUE TU AS LA TROUILLE, MON FRÈRE !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *